juin 19, 2018

HISTOIRE D’UNE MINEURE INFORMELLE

Mines d’émeraudes de Boyacá, Colombie

Marisol Cañon

Vidéo en espagnol:

Mines d’émeraudes de Boyacá, Colombie

Marisol Cañon

Marisol est une mineure informelle.  Elle a 32 ans, et mère célibataire avec 3 enfants. Son travail consiste à se rendre tous les jours à un ruisseau local, à la recherche d’émeraudes. Ce type de recherche est fait de manière artisanale, et se fait sans aucune technique et avec de très bas résultats.  Sa famille a déménagé à la mine quand elle n’avait que 5 ans.  C’est à cet âge qu’elle a commencé à faire ce travail qui, au début, était un jeu pour elle.

Marisol commence son travail au ruisseau à 6 heures du matin et termine  à 6 heures du soir. Ce type d’activité se fait sans aucune rémunération, puisque c’est elle qui a décidé de pratiquer la méthode « guaqueria », (recherche d’émeraudes de façon artisanale), dont le seul but est d’améliorer les conditions de vie de ses 3 enfants.  Marisol a choisi de rester dans le secteur minier, car elle n’a pas assez d’études ou de qualifications lui permettant de trouver un emploi dans une autre activité.

Les mineurs informels sont des gens qui viennent dans ce secteur avec l’espoir de trouver une émeraude qui les aiderait à sortir de la misère. Ce type de travail n’a pas de salaire.  La seule chose que ces gens recherchent c’est leur jour de chance.

Marisol nous dit que les jours et parfois les mois passent sans trouver le moindre pierre précieuse. Nous lui demandons comment nourrie-t-elle sa famille dans ces cas.   Après un long silence, elle répond avec une grande tristesse qu’il y a des jours qu’ils ne mangent pas, ou quand le peu de nourriture qu’elle trouve elle le donne aux plus jeunes de ses enfants.

Marisol vit et travaille dans la zone minière depuis 27 ans, à la recherche d’une émeraude.   Jusqu’à présent, les pierres qu’elle a retrouvées n’ont pas beaucoup de valeur commerciale.   Elle nous parle de ses trois enfants quo ont 17, 11 et 9 ans, et elle est aussi grand-mère d’un bébé de 11 mois.

Après nous avoir raconté son histoire, nous lui parlons de projets potentiels qui pourraient être productifs dans sa région, comme l’élevage de poulets, de cacao ou d’autres activités agricoles.  Une lueur d’espoir apparait dans ses yeux….

Marisol nous a fait part de son intention de suivre les cours de formation en création de bijoux et taille pierre que nous allons proposer dans la zone minière en collaboration avec l’Institut colombienne de formation et d’éducation pour adultes (SENA).

Nous sommes en train d’acheter des machines de taille, qui ont été réalisées pour l’évolution du projet, et nous allons également procurer des matières premières pour que les mineurs informels, en particulier les mères célibataires, puissent trouver une opportunité d’emploi.  

Afin de pouvoir commercialiser les produits que feront les mineurs informels, nous lançons un mouvement de commerce équitable. C’est pour cette raison que nous avons lancé un projet de financement solidaire(Crowdfunding).

Nous comptons sur votre aide précieuse pour que, grâce à votre don, nous puissions lancer notre initiative « Trade with Social Sense », qui sera le moteur de notre projet.

Merci d’avance de votre soutien.

Fabio Ramírez

Pour vos dons, nous vous invitons à visiter la plateforme suisse « We make it » où vous trouverez un lien direct vers notre projet :

https://wemakeit.com/projects/trade-with-social-sense-2017/pledge_steps/pledge